Skip to main content
European Commission logo
European Website on Integration
21 March 2023

Etude sur la discrimination à l’embauche

Flag of France

 

À l’occasion de la Journée Internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, The Adecco Group publie une étude, co-réalisée avec Ipsos, dressant un premier bilan, 6 ans après la mise en œuvre de la loi Égalité et Citoyenneté rendant obligatoire la formation à la non-discrimination à l’embauche pour tous les professionnels du recrutement dans les entreprises de plus de 300 salariés. Le Groupe Adecco, engagé depuis plus de 20 ans dans la lutte contre toutes les formes de discrimination dans l’emploi, annonce par ailleurs des mesures complémentaires permettant d’aller plus loin pour garantir l’égalité de traitement.

Six ans après la loi Egalité et Citoyenneté du 27 janvier 2017, l’étude Ipsos "La formation à la non-discrimination à l’embauche" met en évidence les effets positifs de celle-ci tout en soulignant l’important travail de sensibilisation à la lutte anti-discrimination qu’il reste à accomplir.

  • En 2023, 40% des recruteurs et responsables RH interrogés déclarent ne jamais avoir entendu parler de cette loi.
  • 45% seulement des personnes sondées disent avoir suivi au moins une formation à la non-discrimination à l’embauche.
  • Parmi ces dernières, 84% l’ont jugée utile et 69% affirment que cela a modifié leurs pratiques de recrutement.

En interrogeant recruteurs et responsables des ressources humaines, l’étude met en évidence l’évolution des méthodes de recrutement des entreprises depuis 2017 avec notamment une meilleure représentation du CV anonymisé (+11% depuis 2017 passant à 20% en 2023). Quant aux cinq critères de discrimination les plus courants, l’origine du candidat reste le premier cité en 2023 (64%), suivi par l’apparence physique (50%), l’âge (44%), le handicap (34%), le sexe (30%) et les convictions religieuses (27%).

Pour réduire les discriminations à l’embauche, le contexte et les tendances du marché de l’emploi semblent par ailleurs être des facteurs de poids. Côté solution, la formation des managers, mais aussi des recruteurs sont citées comme des leviers d’action majeurs avec une mise en avant par respectivement 39% et 38 % des personnes interrogées, juste derrière le CV anonymisé (43%).

Etude sur la discrimination à l’embauche - The Adecco Group
None
(221.43 KB - PDF)
Download

Details

Authors
Adecco Group, IPSOS
Geographic area
France
Contributor type
Prestataires de services/organisations à but lucratif
Original source
Posted by
Diane Hassig
Country Coordinator

Related content

More content